2013 sourit aux télécoms

Les titres de télécom ont encore bien à offrir aux investisseurs en 2013,... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Les titres de télécom ont encore bien à offrir aux investisseurs en 2013, soutient le service de recherche de RBC Dominion valeurs mobilières.

Les titres des entreprises de télécommunications canadiennes sont défensifs, centrés sur l'économie nationale, préservent le capital et fournissent des rendements en dividendes attrayants avec un potentiel de croissance de 5 à 10% par année, souligne l'analyste Drew McReynolds. Qui plus est, note-t-il, les bilans peuvent absorber les déficits des caisses de retraite, la hausse des impôts et des coûts d'attribution des licences de spectre de fréquences, laissant même une flexibilité financière pour réaliser de nouvelles acquisitions.

L'expert de RBC Dominion prévoit un rendement total moyen d'environ 10% pour le groupe en 2013. Le secteur affiche une pareille performance pour l'année en cours, ce qui est deux fois mieux que pour le marché global. Même si les ratios courants pour ces titres «ne sont pas bon marché», que ce soit à l'égard du résultat d'exploitation ou des fonds autogénérés projetés, l'environnement économique et la rentabilité de ces entreprises autorisent de hautes attentes, croit-il.

M. McReynolds aime tout autant les câblodistributeurs, pour leur bas prix relatif, que les exploitants de télécommunications qui grugent leur marché avec la télédistribution sur réseau IP (IPTV), mais avoue avoir un faible pour les exploitants de téléphonie sans fil. L'essor des téléphones intelligents avec leurs tarifs élevés pour le transfert de données l'amène ainsi à favoriser des titres comme Telus, Rogers Communications et Québecor.

Telus (surperformance, risque moyen)

Avec ses parts de marché en croissance tant dans le secteur de la téléphonie sans fil que dans la télédistribution par IP, les revenus de Telus (T.T) sont appelés à augmenter de 5% en 2013, la plus forte croissance de l'industrie. Le sans-fil compte déjà pour près des deux tiers du résultat d'exploitation de Telus.

L'analyste de RBC prévoit une augmentation de plus de 10% du dividende de Telus, déjà le plus élevé du groupe, en 2013, peut-être même au premier trimestre.

Le titre, au cours actuel de 65,14$, avoisine son prix cible de 68$ prévu par RBC, lequel rejoint le consensus de l'industrie. Telus est un titre chouchou avec des recommandations d'achat de 10 analystes et de maintien de position pour les 9 autres qui s'y intéressent.

Rogers (surperformance, risque moyen)

Un «atterrissage en douceur» est prévu pour Rogers (T.RCI.B) avec une croissance modeste de 1% des revenus en raison de la perte de parts des marchés du sans-fil et de la télédistribution. M. McReynolds considère néanmoins que Rogers a la meilleure combinaison d'actifs au sein du groupe, avec notamment son réseau câblé moderne, ses contenus sportifs, et des engagements minimes pour les caisses de retraite de ses employés.

Une augmentation du dividende de 7 ou 8% est attendue et le titre pourrait atteindre 46$, pour un rendement additionnel de 3%. Au cours actuel de 44,94$, Rogers surpasse déjà la prévision moyenne des analystes. Sur les 21 qui s'y intéressent, 11 sont acheteurs, 9 conservent et 1 vend.

Québecor (surperformance, risque moyen)

Quebecor (T.QBR.B) devrait profiter d'une croissance de plus de 6% des revenus de Vidéotron en 2013 en raison de ses gains dans les services sans fil et de sa résilience face à l'IPTV, selon le service de recherche de RBC Dominion.

En dépit de l'un des meilleurs profils de croissance et d'un levier financier supérieur à ses pairs, les actions de la société mère Québecor se négocient actuellement avec un escompte de 23% par rapport à sa valeur comptable nette, note Drew McReynolds qui cible un prix de 45$ pour les prochains 12 mois.

Encore ici, la prévision de l'analyste s'inscrit en ligne avec le consensus des analystes, lesquels recommandent l'achat du titre dans un rapport de 15 contre 1 vendeur.

Le service de recherche considère que Shaw (T.SJR.B), Cogeco Câble (T.CCA) et Manitoba Telecom (T.MTB) méritent également l'attention des investisseurs en 2013. L'analyste se garde de faire quelque recommandation concernant BCE (T.BCE) puisque sa firme assiste présentement le conglomérat médiatique dans une démarche financière.

RECOMMANDATIONS DES ANALYSTES

Prix actuel Prix cible Achat Maintien Vente

Telus 65,14$ 67,85$ 10 9 0

BCE 42,29$ 44,11$ 4 17 1

Rogers 44,94$ 44,71$ 11 9 1

Québecor 38,47$ 44,69$ 15 0 1

Source Bloomberg

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer