Les Bourses ont reculé mardi

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse, mardi, alors qu'un recul des prix de... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

Malcolm Morrison
La Presse Canadienne
Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse, mardi, alors qu'un recul des prix de l'or et du pétrole a affecté les titres des matières premières.

Les investisseurs attendaient aussi les prochains développements dans les négociations politiques aux États-Unis devant éviter le surnommé «précipice fiscal».

L'indice composé S&P/TSX a chuté de 32,56 points, à 12 137,18, tandis que la Bourse de croissance TSX a cédé 15,25 points, pour s'établir à 1192,75.

Le dollar canadien a avancé de 0,17 cent, à 100,68 cents US, après que la Banque du Canada eut indiqué qu'elle maintiendrait son taux directeur à un pour cent, reflétant la faiblesse de l'économie mondiale.

Les investisseurs ont aussi pris acte de l'annonce de profits par la Banque de Montréal (TSX:BMO) ayant surpassé les attentes.

Les indices aux États-Unis ont essuyé des reculs, la moyenne Dow Jones des 30 valeurs industrielles ayant baissé de 13,82 points, à 12 951,78. L'indice du Nasdaq a retraité de 5,51 points, à 2996,69, tandis que l'indice de référence S&P 500 a perdu 2,41 points, pour s'établir à 1407,05.

Concernant les négociations politiques aux États-Unis, les marchés n'ont pas semblé impressionnés par la proposition tard lundi des républicains. Ce plan augmenterait l'âge d'admissibilité à Medicare, le programme d'assurance-maladie gouvernemental pour les personnes âgées, et augmenterait les revenus provenant des impôts de 800 milliards $ US sur dix ans.

La proposition repose davantage sur des coupes dans les dépenses et recueillerait la moitié des 1600 milliards $ en revenus avancés par le président Barack Obama pour la prochaine décennie. Mais elle maintiendrait les réductions d'impôts de l'ère Bush, incluant celles pour les plus riches.

M. Obama a déjà affirmé que des hausses d'impôts pour les plus riches étaient essentielles.

Le secteur énergétique a affiché le plus important recul à Toronto, alors que des données décevantes publiées lundi sur le secteur manufacturier aux États-Unis ont suscité des inquiétudes sur l'état de l'économie et contribué à une baisse des prix du pétrole.

Le brut sur le Nymex a chuté de 59 cents, à 88,50 $ US le baril, alors que le secteur énergétique a retraité de 0,54 pour cent à Toronto.

Le secteur technologique a reculé de 0,69 pour cent, le titre du groupe CGI ayant perdu 35 cents, à 22,97 $.

Le secteur aurifère a peu évolué, alors que le cours de l'or a clôturé à un creux d'un mois, sous les 1700 $ US, perdant 25,30 $, à 1695,80 $ US l'once.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer