La Bourse a monté jeudi

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, jeudi, alors que les investisseurs... (Photo Associated Press)

Agrandir

Photo Associated Press

Malcolm Morrison
La Presse Canadienne
Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, jeudi, alors que les investisseurs évaluaient encore la progression des négociations aux États-Unis visant à éviter le «précipice fiscal» avant la fin de l'année.

Le surnommé «précipice» entraînerait des augmentations marquées de l'impôt et des coupes massives dans les dépenses, pouvant résulter en un retour en récession aux États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 62,52 points, à 12 202,85, tandis que la Bourse de croissance TSX a grimpé de 13,01 points, pour s'établir à 1218,38.

Les marchés ont aussi pris acte de l'annonce de profits de la Banque Royale (TSX:RY) ayant surpassé les attentes des analystes. Son titre a gagné 26 cents, à une valeur de 58,61 $. Il s'agissait de la première grande banque canadienne à publier ses résultats du quatrième trimestre.

Le dollar canadien a terminé la journée en recul de 0,09 cent, à 100,73 cents US.

Les indices américains ont clôturé en hausse, mais en deçà de sommets atteints en cours de séance après que le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner eut exprimé sa déception quant au rythme des négociations devant éviter le «précipice fiscal».

À la suite d'une rencontre avec le Secrétaire du Trésor Tim Geithner, il a soutenu que les républicains avaient apporté des concessions à la table, mais que le président Barack Obama devait encore détailler les coupes dans les dépenses qu'il est prêt à faire.

Peu après, le leader démocrate au Sénat Harry Reid a fait valoir que le président Obama attendait toujours une offre sérieuse de la part des républicains.

La moyenne Dow Jones des 30 valeurs industrielles a progressé de 36,71 points, à 13 021,82. L'indice du Nasdaq a gagné 20,25 points, à 3012,03, tandis que l'indice de référence S&P 500 a grimpé de 6,02 points, pour s'établir à 1415,95.

Les courtiers et les investisseurs ont l'oeil depuis un bon moment sur les négociations politiques autour du «précipice fiscal», chaque jour semblant apporter un nouveau signe de la tendance des pourparlers.

Mercredi, M. Boehner s'était dit optimiste de pouvoir conclure un accord avec le président Obama. Ce dernier avait dit croire qu'un accord entre les membres des deux partis sur un accord-cadre pour réduire la dette serait conclu avant Noël.

Des analystes ont soutenu qu'un tel accord-cadre pourrait satisfaire les marchés, affirmant que les attentes sur une entente globale couvrant tous les enjeux semble peu réaliste.

Le pétrole a terminé la journée en hausse de 1,58 $, à 88,07 $ US le baril.

Le secteur technologique sur le TSX a affiché la plus importante progression.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer