Les Bourses portées par l'espoir sur le budget américain

Deux courtiers sur le plancher de la Bourse... (PHOTO RICHARD DREW, AP)

Agrandir

PHOTO RICHARD DREW, AP

Deux courtiers sur le plancher de la Bourse de New York.

Malcolm Morrison
La Presse Canadienne
Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mercredi, encouragée par les plus récents commentaires des leaders politiques américains au sujet des négociations budgétaires, lesquels pourraient laisser croire qu'une entente permettra d'éviter une crise fiscale aux États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 28,7 points à 12 140,33 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a glissé de 0,8 point à 1205,37 points.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,29 cent US à 100,82 cents US.

Le TSX affichait plus tôt dans la journée un recul de 100 points, mais il a entamé un redressement après que le leader de la Chambre des représentants du Congrès, John Boehner, se soit dit optimiste de pouvoir conclure un accord avec le président Barack Obama et ainsi éviter le soi-disant «précipice fiscal» à la fin du mois prochain.

Selon des économistes, le mélange de fortes hausses d'impôts et réductions de dépenses qui pourrait entrer en vigueur au début de l'an prochain pourrait faire replonger les États-Unis dans une récession, sans compter les dommages que cela occasionnerait aux autres économies dans le monde.

Les principaux indices new-yorkais ont aussi effacé les pertes affichées plus tôt dans la séance. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a grimpé de 106,98 points à 12 985,11 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a avancé de 23,99 points à 2991,78 points et que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 10,99 points à 1409,93 points.

Pour ajouter à l'optimisme, le président Obama a dit croire qu'un accord entre les membres des deux partis sur un accord-cadre pour réduire la dette serait conclu avant Noël.

Finalement, un responsable de l'administration a indiqué que deux des principaux négociateurs du président Obama dans le dossier du «précipice fiscal» rencontreraient séparément jeudi des hauts responsables politiques.

Le revirement du TSX a été mené par un gain de près de deux pour cent dans le secteur minier, même si le cours du cuivre a retraité d'un cent à 3,52 $ US la livre à New York. L'action de Lundin Mining a grimpé de 25 cents à 5,28 $.

Le groupe des actions aurifères a aussi progressé, d'environ 0,5 pour cent, malgré un recul de 25,80 $ US du cours du lingot d'or à 1716,50 $ US l'once à New York. Le titre de Centerra Gold a avancé de 26 cents à 9,32 $, tandis que celui de Goldcorp s'est apprécié de 36 cents à 39,31 $.

Le secteur de l'énergie a grimpé de près de 0,4 pour cent, le cours du pétrole brut ayant chuté de 69 cents US à 86,49 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Canadian Natural Resources a avancé de 32 cents 28,24 $.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer