Toronto a réalisé des gains jeudi

Malcolm Morrison
La Presse Canadienne
Montréal

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, jeudi, au coeur de données montrant une expansion du secteur manufacturier en Chine après 13 mois de contraction.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 53,04 points, à 12 153,1, alors que l'indice mensuel des gestionnaires en approvisionnement de la HSBC en Chine a grimpé à 50,4 en novembre, par rapport à 49,5 en octobre. Un chiffre supérieur à 50 représente une expansion de l'activité.

Cette progression en Chine est majeure pour une bourse comme celle de Toronto misant avant tout sur les ressources. L'appétit de la Chine pour les matières premières influe grandement sur la hausse des prix pour le pétrole et les métaux et sur la valeur des titres de sociétés minières et énergétiques.

La Bourse de croissance TSX a avancé jeudi de 5,7 points, pour s'établir à 1248,36.

Le TSX a aussi profité d'un bond marqué du titre de Research In Motion. L'action de RIM (TSX:RIM) a augmenté de plus de 17 pour cent, à 12 $, son plus haut niveau depuis le début mai, sur un fort volume de 12,6 millions d'actions échangées. Elle a ainsi poursuivi sur son élan après qu'un analyste de la Financière Banque Nationale eut annoncé qu'il accroissait son cours cible pour le fabricant des téléphones intelligents BlackBerry, à 15 $ US.

Le dollar canadien a reculé dans la foulée de données décevantes sur les ventes au détail en septembre. Le huard a cédé 0,07 cent, à 100,28 cents US, alors que Statistique Canada rapportait que les ventes ont crû d'un mince 0,1 pour cent, à 39,1 milliards $ en septembre.

Les économistes s'étaient attendus à une augmentation des ventes au détail de 0,5 pour cent au cours du mois.

Les marchés américains étaient fermés pour le jour férié du Thanksgiving. Ils rouvrent vendredi pour une séance écourtée.

Le secteur des métaux de base a gagné 1,24 pour cent, avec le cours du cuivre demeurant inchangé à 3,51 $ US sur le Nymex.

Le secteur énergétique a progressé de 0,55 pour cent, tandis que les prix du pétrole ont chuté après avoir augmenté fortement au cours des derniers jours en raison des inquiétudes sur l'impact de l'escalade de violences entre Israël et le Hamas sur les livraisons de pétrole du Moyen-Orient.

Le cours du brut pour livraison en janvier a retraité de 26 cents, à 87,12 $ US le baril.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer