La Bourse a clôturé en équilibre mardi

Wall Street et Bay Street sont demeurés stables en enregistrant une très faible... (Photo AP)

Agrandir

Photo AP

Agence France-Presse
New York

Wall Street et Bay Street ont clôturé sensiblement au même niveau que la veille mardi, les investisseurs optant pour la prudence après une intervention du patron de la banque centrale américaine exhortant les élus à régler les problèmes budgétaires.

Après avoir démarré en forte baisse, les marchés ont effacé leurs pertes en fin de matinée.

En l'absence de nouvelles majeures et en cette semaine réduite par la fête de Thanksgiving aux États-Unis, la place new-yorkaise est resté «tranquille», a commenté Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Dans ces conditions, «il est difficile de confirmer la forte hausse de lundi» due au regain d'optimisme des investisseurs vis-à-vis des négociations à Washington visant à régler les problèmes budgétaires.

Selon le département du Commerce, les mises en chantier de logements ont progressé de 3,6% en octobre aux États-Unis par rapport au mois précédent, atteignant leur plus haut niveau depuis l'été 2008, alors que les analystes tablaient sur un recul de l'activité.

L'agence de notation a abaissé d'un cran la note de la dette de long terme de l'Hexagone, qui perd ainsi son précieux Aaa, la meilleure note possible, auprès d'une deuxième grande agence d'évaluation financière internationale après Standard & Poor's en début d'année.

«C'est un rappel que la crise de la dette touche désormais le coeur de l'eurozone», au moment où les ministres des Finances de la zone euro sont réunis à Bruxelles pour discuter des moyens de réduire la dette de la Grèce, a remarqué M. O'Hare.

Par ailleurs, les prix du pétrole ont nettement reculé mardi à New York, plombés par un recul de la prime de risque sur le marché du brut alors qu'une trêve se dessinait entre Israël et les Palestiniens de Gaza, après une semaine de raids meurtriers.

Le baril de «light sweet crude» pour livraison en janvier a chuté de 2,53$ à 86,75$ au NYMEX.

À Toronto, l'indice composé S&P/TSX a avancé de 5,88 points à 12 046,28 points, tandis que le dollar canadien s'est déprécié de 0,07 cent US à 100,27 cents US.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a glissé de 7,45 points à 12 788,51 points, après avoir pris 208 points la veille, tandis que le NASDAQ a pris 0,61 point à 2916,68 points et que l'indice composé S&P 500 a gagné 0,93 point à 1387,82 points.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • HP plombé par la restructuration

    Technologie

    HP plombé par la restructuration

    Le groupe informatique américain Hewlett-Packard (HPQ), en pleine restructuration, a de nouveau déçu le marché mardi avec une lourde... »

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer