Le TSX a clôturé en baisse mercredi

La Bourse de Toronto a clôturé mercredi en légère baisse malgré la publication... (Photo Frank Gunn, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo Frank Gunn, archives La Presse Canadienne

Malcolm Morrison
La Presse Canadienne
Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé mercredi en légère baisse malgré la publication d'une série de résultats trimestriels de sociétés canadiennes jugés positifs, tandis que certains indices laissaient croire que la stagnation du secteur manufacturier chinois pourrait être terminée.

L'indice composé S&P/TSX a laissé filer 30,81 points pour terminer la journée à 12 195,02 points, les investisseurs ayant toujours les yeux tournés vers le ralentissement de l'économie mondiale. La Bourse de croissance TSXV a retraité de 0,76 point à 1288,75 points.

Le dollar canadien s'est quant à lui déprécié de 0,23 cent US à 100,51 cents US en raison de la faiblesse des prix des matières premières.

Les principaux indices américains ont aussi retraité, après avoir encaissé d'importants reculs la veille avec la publication des résultats décevants du géant de la chimie DuPont et du conglomérat 3 m.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a reculé mercredi de 25,19 points à 13 077,34 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a chuté de 8,76 points à 2981,7 points et que l'indice élargi S&P 500 a glissé de 4,36 points à 1408,75 points.

La Réserve fédérale des États-Unis n'a pas annoncé de mesure spéciale au terme de sa rencontre de deux jours. Après avoir annoncé en septembre une troisième ronde d'assouplissement quantitatif, la banque centrale veut maintenant se donner le temps de constater l'effet de ces mesures sur la croissance et la création d'emplois.

Le TSX a pour sa part trouvé un certain soutien dans des nouvelles en provenance de la Chine, deuxième plus grande économie au monde.

Une version préliminaire de l'indice mensuel HSBC des gestionnaires en approvisionnement de la Chine a atteint un sommet de trois mois à 49,1 points. Cela reste en deçà du niveau de 50 points qui signalerait une expansion, mais c'est malgré tout une solide amélioration par rapport à l'indice de 47,9 points de septembre.

Le secteur des métaux de base a avancé mercredi de 1,32 pour cent, le cours du cuivre étant resté inchangé à 3,56 $ US la livre à New York. Les inquiétudes sur la détérioration des conditions économiques ont fait reculer le prix du cuivre de 18 cents US au cours des quatre dernières séances, mais les investisseurs ont bien accueilli les plus récents résultats trimestriels du géant minier canadien Teck Resources (TSX:TCK.B).

Les secteurs industriels et des télécommunications ont affiché des hausses d'au moins un pour cent, stimulés respectivement par les bons résultats trimestriels du Canadien Pacifique (TSX:CP) et de Rogers Communications (TSX:RCI.B).

Le secteur de l'énergie a reculé de 0,5 pour cent, le cours du pétrole brut ayant cédé 94 cents US à 85,73 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, après avoir perdu près de 2 $ US la veille.

Le secteur aurifère a été le principal perdant du parquet torontois, le cours du lingot d'or ayant effacé 7,80 $ US à 1701,60 $ US l'once à New York. Le titre de Goldcorp (TSX:G) a rendu 1,46 $ à 40,79 $.

Aux États-Unis, le réseau social Facebook a connu mercredi sa meilleure séance boursière depuis le début mai. Son action a bondi de 19 pour cent après que la société eut rassuré les investisseurs en leur précisant que 14 pour cent de ses revenus publicitaires provenaient d'appareils mobiles.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer