• Accueil > 
  • Affaires > 
  • Bourse > 
  • Le TSX recule avec les problèmes en Espagne et l'économie américaine

Le TSX recule avec les problèmes en Espagne et l'économie américaine

David Friend
Associated Press
Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé la séance de vendredi en baisse, tirée vers le bas par l'inquiétude vis-à-vis de la dette de l'Espagne et la publication de données économiques jugées décevantes aux États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a reculé de 21,39 points pour terminer à 12 317,46 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a avancé de 12,20 points à 1334,51 points.

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,24 cent US à 101,71 cents US.

Le département américain du Commerce a indiqué vendredi que les Américains avaient dépensé davantage en août, même si leurs revenus n'ont pas beaucoup grimpé. Mais l'augmentation des dépenses était surtout attribuable à la hausse des prix de l'essence.

Les investisseurs sont en outre restés prudents face à l'Espagne, dont le gouvernement a annoncé jeudi un important programme de réduction des dépenses dans l'espoir de convaincre les potentiels créanciers d'un sauvetage et les investisseurs de la solidité de son plan de redressement des finances publiques.

Statistique Canada a pour sa part indiqué que l'économie du pays avait avancé de 0,2 pour cent en juillet, mais a révisé à la baisse la croissance de juin, qui n'est plus que de 0,1 pour cent. Les analystes s'attendaient à une croissance de 0,1 pour cent du produit intérieur brut pour le mois de juillet.

La séance de vendredi était la dernière du troisième trimestre de l'année, ce qui peut parfois entraîner une certaine volatilité parce que les investisseurs achètent et vendent d'importants volumes d'actions.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a cédé 48,84 points à 13 437,13 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a glissé de 20,37 points à 3116,23 points et que l'indice élargi S&P 500 a abandonné 6,48 points à 1440,67 points.

À Toronto, le secteur des technologies de l'information a été le seul à réaliser un gain, soit une croissance de 2,3 pour cent, profitant des résultats trimestriels dévoilés par Research In Motion jeudi soir, après la fermeture des marchés.

Le fabricant des téléphones intelligents BlackBerry a vu son action prendre 56 cents, soit 8,1 pour cent, pour clôturer à 7,52 $. Même si l'entreprise a affiché une perte pour son plus récent trimestre, celle-ci était plus faible que ne l'avaient prévu les analystes.

Le secteur torontois de l'énergie a aussi reculé, de 0,5 pour cent, le cours du pétrole brut ayant pris 34 cents US à 92,19 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Sur l'ensemble du troisième trimestre, la valeur du baril d'or noir a progressé d'environ sept pour cent.

Le lingot d'or s'est déprécié de 6,60 $ US à 1773,90 $ US l'once, mais affiche néanmoins une croissance d'environ 11 pour cent depuis le début du trimestre. Le prix du cuivre a grimpé de 1,4 cent US à 3,76 $ US la livre.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer