La Bourse de New York, résistante, finit sans direction

La Bourse de New York a terminé sans direction jeudi, ayant effacé ses pertes... (Photo Associated Press)

Agrandir

Photo Associated Press

Agence France-Presse
New York

La Bourse de New York a terminé sans direction jeudi, ayant effacé ses pertes en fin de séance malgré des inquiétudes croissantes pour l'économie mondiale: le Dow Jones a avancé de 0,14% mais le Nasdaq a cédé 0,21%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a progressé de 18,97 points à 13 596,93 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a lâché 6,66 points à 3175,96 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a abandonné 0,05% (-0,79 point) à 1460,26 points.

À Toronto, le TSX a reculé de 26,91 points ou 0,22% à 12 409,25 points.

Le marché, qui avait entamé la séance en nette baisse, a peu à peu limité ses pertes, se rapprochant de l'équilibre en deuxième partie de séance, l'indice vedette de Wall Street clôturant finalement dans le vert.

La place new-yorkaise a limité ses pertes après «la sortie de l'indice de (l'antenne de la banque centrale américaine, Fed) de Philadelphie qui n'était pas si mauvais», l'activité manufacturière de la région se stabilisant après une forte chute, a relevé Chris Low, de FTN Financial.

«Mais, les opérateurs s'inquiètent de la multiplication des signes d'un ralentissement de l'économie, particulièrement en Asie», a-t-il ajouté, citant également des inquiétudes liées à la demande vacillante en brut dans le monde.

En Chine, un indicateur a fait état d'une nouvelle contraction de l'activité manufacturière en septembre - le 11e recul mensuel consécutif-- malgré les récentes mesures de relance prises par les autorités.

Aux États-Unis, «un niveau plus élevé qu'attendu de nouvelles inscriptions au chômage aux États-Unis, (a mis) le marché sous pression, faisant ressurgir les angoisses au sujet de l'économie mondiale», ont noté les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Enfin, dans l'ensemble de la zone euro, l'activité du secteur privé a, contre toute attente, enregistré en septembre sa plus forte contraction en plus de trois ans, douchant les espoirs de bonne santé de l'économie.

«La tendance économique n'est pas bonne et le marché ne se maintient -enfin, pour l'instant- que par la grâce du +QE3+», ce troisième programme de rachats d'actifs annoncé par la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine dernière, a estimé Dick Green, du site d'analyse financière Briefing.com.

Le marché obligataire a terminé en légère hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a baissé à 1,777% contre 1,782% mercredi et celui à 30 ans à 2,954% contre 2,976%.

Du côté de Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé jeudi en baisse, les cours des matières premières ayant entraîné dans leur recul les titres des secteurs industriel et des métaux.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 26,91 points pour terminer la séance à 12 409,25 points.

Le contrat à terme sur le pétrole brut pour livraison en octobre a reculé de 11 cents US à 91,87 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le contrat pour livraison en novembre, pour lequel le volume d'opérations était plus important jeudi, a gagné 12 cents US à 92,42 $ US.

Le prix du lingot d'or a cédé 1,50 $ US et terminé la journée à 1770,20 $ US l'once.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer