Wall Street plutôt calme, le TSX en baisse

Les titres miniers ont tiré la Bourse de Toronto vers le bas lundi, les... (PHOTO RICHARD DREW, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

PHOTO RICHARD DREW, ASSOCIATED PRESS

Malcolm Morrison
La Presse Canadienne
Toronto

Les titres miniers ont tiré la Bourse de Toronto vers le bas lundi, les acheteurs s'étant montrés plutôt indécis en attendant la tenue, à la fin de la semaine, d'une importante rencontre de la Réserve fédérale des États-Unis. La Bourse de New York, elle, a terminé sans direction.

L'indice composé S&P/TSX a reculé lundi de 33,41 points pour clôturer à 12 048,82 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a retraité de 5,06 points à 1246,82 points.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,08 cent US à 100,93 cents US.

Les marchés américains ont terminé la journée sur une note mitigée, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant retraité de 33,3 points à 13 124,67 points.

L'indice composé du Nasdaq a avancé de 3,4 points à 3073,19 points, profitant d'un gain de près de deux pour cent du titre d'Apple.

Un jury fédéral de la Californie a jugé vendredi que des produits de Samsung avaient copié illégalement certains aspects des téléphones intelligents et tablettes électroniques d'Apple, ordonnant à la société sud-coréenne de payer plus d'un milliard $ US en dommages. L'action de Samsung a retraité lundi de 7,5 pour cent à la Bourse coréenne.

L'indice élargi S&P 500 a glissé de 0,69 point à 1410,44 points.

Les banques centrales se retrouveront au coeur de l'actualité financière plus tard cette semaine, lorsque la Fed tiendra sa retraite annuelle à Jackson Hole, dans l'État du Wyoming. Le président de la banque centrale, Ben Bernanke, livrera un discours vendredi, tandis que le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, parlera samedi.

Plusieurs s'attendent à ce que nouvelles mesures de relance soient mises en place depuis que le Wall Street Journal a rapporté vendredi que M. Bernanke avait écrit à un représentant républicain du Congrès pour lui indiquer que la banque centrale avait une marge de manoeuvre pour aider davantage la reprise économique du pays.

Les espoirs de voir les banques centrales intervenir en faveur de la reprise se sont amplifiés en août. M. Draghi avait déclaré le 2 août que la BCE était prête à faire tout ce qui serait nécessaire pour garder intacte l'union monétaire européenne.

«Tout cet espoir de voir une relance est ce qui fait rouler les marchés, parce que sinon, il n'y a pas grand neuf à part une série de nouvelles 'correctes', sans plus», a observé John Stephenson, gestionnaire de portefeuille chez First Asset Funds. Selon lui, les marchés seront déçus si les banques centrales n'ont rien de neuf à annoncer.

«Si vous croyez que les gens font avancer le marché dans l'espoir de voir de nouvelles mesures de relance, il va falloir espérer qu'ils ne seront pas déçus, sinon nous pourrions être témoin d'un désinvestissement relativement désagréable.»

Sur le TSX, le secteur des métaux de base a retraité de près d'un pour cent, le cours du cuivre ayant notamment perdu 1 cent US à 3,48 $ US la livre. L'action de Capstone Mining (TSX:CS) a échappé 8 cents à 2,54 $, tandis que celle de Lundin Mining (TSX:LUN) s'est libérée de 10 cents à 4,52 $.

Le secteur aurifère a glissé d'environ 1,5 pour cent. Le cours du lingot d'or a gagné 2,70 $ US à 1675,60 $ US l'once à New York. L'action de Goldcorp (TSX:G) a laissé filer 49 cents à 39,58 $.

Le secteur de l'énergie a cédé 0,1 pour cent, le cours du pétrole brut ayant reculé de 68 cents US à 95,47 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Les prix du pétrole grimpaient plus tôt dans la journée, mais ils ont retraité en raison de la spéculation voulant que les États-Unis s'apprêtent à libérer du pétrole de leurs réserves pour limiter la hausse des prix.

Les prévisions au sujet de la tempête tropicale Isaac ce sont améliorées, ce qui a amoindri les craintes par rapport aux éventuels dommages qu'elle pourrait aux activités pétrolières dans le golfe du Mexique. Le gouvernement américain a indiqué que 78 pour cent de la production pétrolière avait été interrompue dans le golfe en vue de l'arrivée d'Isaac.

L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a reculé de 38 cents à 30,68 $.

Les titres du secteur financier ont atténué les pertes du TSX à la veille de la publication des premiers résultats financiers des grandes banques pour le plus récent trimestre. Deux des banques dévoileront mardi leurs résultats, soit la Scotia (TSX:BNS), dont l'action a pris 48 cents à 52,94 $, et la Banque de Montréal (TSX:BMO), qui a vu son titre prendre 8 cents à 57,70 $.

Les titres du secteur des télécommunications ont aussi pris du mieux dans l'ensemble, l'action de Telus (TSX:T) s'étant emparé de 27 cents à 64,27 $.

L'action de Rogers Communications (TSX:RCI.B) a avancé de 7 cents à 40,15 $ après que le géant des télécommunications eut annoncé son intention de racheter le diffuseur sportif Score Media (TSX:SCR), une transaction évaluée à 167 millions $, soit 1,62 $ par action.

Le titre de Score Media a pris près de 47 pour cent vendredi dernier, après que certains médias eurent rapporté l'existence de discussions avec Rogers en vue d'une telle transaction. L'action de Score Media a pris lundi un autre 18 cents, soit 11,69 pour cent, pour clôturer à 1,72 $.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer