• Accueil > 
  • Affaires > 
  • Bourse > 
  • Les investisseurs gardent espoir et permettent au TSX de clôturer en hausse

Les investisseurs gardent espoir et permettent au TSX de clôturer en hausse

La Bourse de Toronto a clôturé vendredi en hausse, les opérateurs ayant fait fi... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Malcolm Morrison
La Presse Canadienne
Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé vendredi en hausse, les opérateurs ayant fait fi d'un rapport témoignant d'une faible activité manufacturière aux États-Unis et préféré conserver l'espoir de voir la Réserve fédérale mettre en place de nouvelles mesures de relance pour l'économie.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 19,72 points et terminé la journée à 12 082,23 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV s'est emparée de 3,80 points à 1251,88 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,21 cent US à 100,85 cents US.

Les marchés américains ont aussi progressé après que le département américain du Commerce eut indiqué que les commandes de biens durables avaient grimpé de 4,2 pour cent en juillet. La réaction initiale des marchés en a cependant été une de déception, puisque le rapport mentionnait qu'en excluant les avions et les autres biens du secteur des transports, les commandes avaient en fait reculé de 0,4 pour cent. Les économistes attendaient une hausse de 2,5 pour cent.

«Est-il vraiment réaliste d'exclure tous les chiffres sur les avions et l'industrie automobile? Non», a fait valoir Robert Gorman, stratège de portefeuille en chef chez TD Waterhouse.

«Les chiffres du secteur automobile continuent d'être très forts, ils représentent une grande partie de l'économie et je ne me laisserais pas vraiment abattre par le fait que les chiffres hors transport sont inférieurs aux attentes, et je crois que (...) la réaction du marché reflète cela.»

Le sentiment du marché s'est amélioré en fin d'avant-midi lorsque le Wall Street Journal a rapporté que le président de la Fed, Ben Bernanke, avait clairement indiqué dans une lettre à un représentant républicain du Congrès qu'il croyait que la Fed pouvait en faire plus pour raffermir la reprise économique et aider à réduire le taux de chômage.

Dans sa lettre à Darrell Issa, M. Bernanke rappelle que les taux d'intérêt sont déjà à des creux records et que la Fed a eu à déployer d'autres mesures pour raffermir l'économie, comme les achats d'obligations.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a grimpé de 100,51 points à 13 157,97 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a pris 16,39 points à 3069,79 points et que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 9,05 points à 1411,13 points.

La Fed s'est retrouvée au coeur des analyses boursières depuis la publication, mercredi, du procès-verbal de sa plus récente rencontre, dans lequel plusieurs de ses membres favorisent de nouvelles mesures de relance.

Mais des doutes sur les intentions de la banque centrale ont surgi jeudi lorsque le président de la Réserve fédérale de St. Louis, James Bullard, a rappelé que l'économie s'était améliorée depuis la tenue de cette réunion, le 1er août.

Le secteur de l'énergie du parquet torontois a avancé vendredi de 0,41 pour cent, même si le cours du pétrole brut a retraité de 12 cents US à 96,15 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Petrominerales a pris 40 cents à 9,84 $, tandis que celle de Talisman Energy s'est améliorée de 29 cents à 13,56 $.

Le secteur de la finance a aussi progressé, de 0,35 pour cent, encouragé par l'action de la Banque Royale, qui a pris 44 cents à 53,73 $, et celle de la Financière Manuvie, qui s'est appréciée de 10 cents à 10,96 $.

Le secteur des métaux de base a retraité de 0,91 pour cent, le cours du cuivre ayant cédé 1 cent US à 3,48 $ US la livre à New York. Il avait pris 12 cents US lors des trois dernières séances.

Les actions du secteur aurifères ont pris dans l'ensemble 0,22 pour cent, le cours du lingot d'or ayant gagné 10 cents US à 1672,90 $ US l'once.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice phare de la Bourse de Toronto a retraité d'un léger 0,06 pour cent. Il affiche néanmoins un gain de 6,6 pour cent par rapport aux creux qu'il a touché en juin.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer