Les taux d'intérêt reculent, le TSX aussi

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,12 cent... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,12 cent US à 98,58 cents US.

Malcolm Morrison
La Presse Canadienne
Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse jeudi, malgré les baisses de taux d'intérêt opérées par les banques centrales en Europe et en Chine pour tenter de raviver la croissance économique mondiale.

Les investisseurs ont en outre préféré rester prudents à la veille de la publication des données américaines sur l'emploi pour le mois de juin.

L'indice composé S&P/TSX a cédé 96,96 points pour terminer à 11 816,91 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a reculé de 15,45 points à 1126,45 points.

La Banque centrale européenne (BCE) et la banque centrale chinoise ont toutes deux abaissé leur taux d'intérêt directeur jeudi, tandis que la Banque d'Angleterre a annoncé une nouvelle ronde d'assouplissement quantitatif. Celle-ci prévoit l'injection d'argent dans l'économie, dans l'espoir que cela encourage les prêts aux entreprises et aux consommateurs.

Mais l'enthousiasme initial s'est estompé lorsque le président de la BCE, Mario Draghi, a averti que de nouveaux risques s'étaient matérialisés pour la zone euro, faisant référence à une croissance plus lente et une plus grande incertitude au deuxième trimestre.

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,12 cent US à 98,58 cents US.

Les marchés américains ont pratiquement tous reculé, les données encourageantes sur le marché de l'emploi ayant dû faire concurrence à celles sur le secteur des services, qui ont déçu.

La moyenne Dow Jones a échappé 47,15 points à 12 896,67 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 0,04 point à 2976,12 points et que l'indice élargi S&P 500 a perdu 6,44 points à 1367,58 points.

L'indice de l'institut des gestionnaires en approvisionnement des États-Unis sur le secteur des services a reculé en juin pour s'établir à 52,1 points, contre 53,7 points en mai, se rapprochant ainsi de la barre des 50 points, qui signale une contraction de l'activité. Il s'agit par ailleurs de son plus faible niveau depuis janvier 2010.

La firme de services d'emploi ADP a pour sa part indiqué que les entreprises du secteur privé américain avaient créé 176 000 emplois en juin. Malgré tout, les économistes misent sur la création nette de 90 000 emplois pour le mois de juin. Les données à ce sujet seront publiées vendredi par le département du Travail.

«Je crois que c'est une période d'attente pour le marché», a observé Craig Fehr, stratège des marchés canadiens chez Edward Jones, à St. Louis.

«Nous avons eu beaucoup de nouvelles des banques centrales aujourd'hui, mais le marché attend clairement le rapport sur l'emploi aux États-Unis de demain, lequel, je crois, va probablement lui donner sa vraie direction pour la semaine.»

Les marchés avaient déjà largement tenu compte des décisions annoncées jeudi en Europe, ce qui leur avait permis d'effectuer une reprise lors des quelques dernières séances. Le TSX avait notamment pris plus de cinq pour cent lors des six derniers jours de transactions.

Mais les investisseurs ont été surpris par la décision de la banque centrale chinoise, qui a abaissé son taux d'intérêt directeur de 0,31 point de pourcentage à six pour cent. C'est la deuxième fois en un mois que la banque réduit son taux pour stimuler son économie, qui ralentit rapidement. Sa décision a cependant inquiété certains courtiers, qui se demandent si la deuxième plus grande économie au monde n'est pas en pire condition qu'on ne le croit.

Le cours du pétrole brut a reculé de 44 cents US à 87,22 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le secteur torontois de l'énergie a échappé 1,71 pour cent, l'action de Suncor Énergie (T.SU) ayant rendu 73 cents à 30,40 $, tandis que celle de Canadian Natural Resources (T.CNQ) a perdu 79 cents à 27,54 $.

Les actions du groupe aurifère ont abandonné environ un pour cent, le cours du lingot d'or s'étant départi de 12,40 $ US à 1609,40 $ l'once. L'action de Goldcorp (T.G) a effacé 1,04 $ à 39,30 $, tandis que celle de Kinross Gold (T.K) a échappé 33 cents à 8,81 $.

Le secteur des métaux de base a rendu 0,36 pour cent, le cours du cuivre s'étant déprécié de 5 cents US à 3,49 $ US la livre - ce qui lui permet tout de même d'afficher une hausse de 4,5 pour cent par rapport à jeudi dernier.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer