Burger King va retourner en Bourse

Le numéro deux mondial du hamburger, l'américain Burger King, a annoncé mardi... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Agence France-Presse

Le numéro deux mondial du hamburger, l'américain Burger King, a annoncé mardi la vente de 29% de son capital et son retour prochain en Bourse, quittée en 2010 après son rachat par un fonds d'investissement.

C'est la deuxième révolution en peu de temps pour l'enseigne, qui a lancé lundi un nouveau menu.

Le groupe a indiqué dans un communiqué que son unique actionnaire, le fonds d'investissement américain 3G Capital, avait conclu un accord pour céder 29% à un fonds britannique, Justice Holdings, pour 1,4 milliard de dollars en numéraire.

La transaction permet à 3G Capital d'empocher un bénéfice puisqu'elle valorise Burger King à 4,8 milliards de dollars, nettement plus que les 4 milliards de dollars qu'il a payés en octobre 2010.

L'objectif est de fusionner Justice Holdings avec Burger King, renommer le groupe Burger King Worldwide, déplacer son siège de la Floride (Sud-Est des Etats-Unis) vers le Delaware (Est), et le faire coter à la Bourse de New York. Justice quitterait la cote à Londres.

Burger King et Justice Holdings estiment pouvoir achever la transaction d'ici à début juillet.

«La stratégie à long terme de Burger King Worldwide et l'ensemble de son équipe de cadres dirigeants resteront inchangées. En partenariat avec nos nouveaux actionnaires, nous continuerons à nous concentrer sur la création d'une croissance bénéficiaire pour nous système de franchise, tout en offrant une nourriture et un service les meilleurs de notre catégorie», a affirmé le directeur général de la chaîne, Bernardo Hees.

Le confondateur de Justice Holdings, Nicolas Berggruen, a estimé que le retour en Bourse donnerait de la «visibilité» à Burger King, et que la fusion démontrait la capacité du fonds à «faire accèder les actionnaires de Justice à des investissements qui sans cela ne seraient pas à leur portée».

Burger King est en perte de vitese, faute d'avoir suivi le rythme auquel le numéro un McDonald's a rénové ses restaurants et ajouté des choix plus sains à sa carte.

La presse américaine relevait lundi que la nouvelle carte de «BK», avec ses salades, ses cafés frappés et ses frappés aux fruits (smoothies), était fortement inspirée de celle mise en place progressivement par McDonald's ces dernières années.

Aux Etats-Unis, l'enseigne a perdu sa place de numéro deux en 2011 au profit de Wendy's, selon le cabinet de recherche sur la restauration Technomic, avec 8,4 milliards de dollars de chiffre d'affaires contre 8,5 milliards pour Wendy's.

D'après Burger King, les clients se plaignaient du manque de choix.

Un dirigeant de Justice Holdings a indiqué que Burger King avait «des projets d'offensive de croissance à l'international». Rien n'indique cependant qu'un retour de l'enseigne en France soit d'actualité quinze ans après son départ, puisque Burger King vise des «marchés en croissance».

Grâce entre autres à une faible concurrence, la France est le deuxième marché mondial pour McDonald's, selon les estimations des analystes financiers.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer