• Accueil > 
  • Affaires
  • Affaires > 
  • Le premier incubateur en tourisme s'installe à l'UQAM
Exclusif

Le premier incubateur en tourisme s'installe à l'UQAM

Le MT Lab de l'UQAM deviendra, si le... (Photo Olivier PontBriand, Archives La Presse)

Agrandir

Le MT Lab de l'UQAM deviendra, si le souhait de son DG Martin Lessard est exaucé, « la Maison Notman du tourisme ».

Photo Olivier PontBriand, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Première en Amérique du Nord selon ses responsables, un incubateur « thématique » axé sur le tourisme, le MT Lab, s'installera dans les prochains jours dans les locaux de l'UQAM.

D'ici le 5 mai, on espère recruter de huit à dix entreprises en démarrage (start-up) avec des projets liés à l'intelligence artificielle, le numérique, la réalité virtuelle et l'économie collaborative.

De prime abord, on s'attend à accueillir des entreprises qui veulent créer des outils pour faciliter la vie aux touristes, plutôt que de nouvelles offres touristiques. « C'est ce qui est attendu, mais on ne sait pas ce qui peut émerger, précise Pierre Bellerose, vice-président à Tourisme Montréal et président du conseil d'administration de MT Lab. Mais si quelqu'un arrive avec une nouvelle offre de réalité virtuelle qui pourrait être un attrait touristique, on ne le refusera pas. On ne s'attend pas à créer un nouveau musée, mais tout est possible. »

DES PROJETS DU MONDE

Cet incubateur est inspiré d'une initiative semblable implantée à Paris, le Welcome City Lab, que M. Bellerose a visité au printemps 2015. Des « incubateurs verticaux thématiques » comme celui-là, il en existe une vingtaine à Paris mais pratiquement aucun à Montréal. Pendant un an, à compter de juin prochain, le MT Lab offrira à une première cohorte de petites entreprises des aires de conférence, des espaces de cotravail et du mentorat. 

L'incubateur mise sur la participation de la Ville de Montréal, de Québec, de Tourisme Montréal et de l'UQAM. Son budget annuel est de 500 000 $.

Concrètement, les locaux seront aménagés dans les prochaines semaines au Complexe des sciences Pierre-Dansereau, entre la rue Sherbrooke Ouest et l'avenue du Président-Kennedy. On s'attend à accueillir essentiellement des entreprises installées à Montréal, mais on a gardé la porte ouverte pour que des projets prometteurs provenant du monde entier soient hébergés entre les murs de l'UQAM.

POUR L'INNOVATION

L'incubateur, précise son directeur général Martin Lessard, ne s'occupera pas directement de financement des jeunes entreprises. « On sent bien que dans notre cheminement, il va falloir qu'on attache cette portion à nos activités. Nous sommes un lieu de réseautage, de rencontre, on veut devenir la Maison Notman du tourisme, de la culture et du divertissement. »

L'idée d'un incubateur spécialisé est venue du constat du manque d'innovation dans l'industrie touristique, explique M. Bellerose. « On avait ce sentiment qu'il y avait toute une nouvelle génération d'entrepreneurs qui n'avait pas accès au domaine touristique [...] À l'heure des données ouverte et de l'intelligence artificielle, il y a là énormément de créativité et d'opportunités. »




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer